Lyssi

LYSSI est un spectacle cirque-opéra bouffe / anti-guerre inspiré par Lysistrata, comédie classique d’Aristophane. On y voit comment les femmes de la Grèce antique ont refusé tout rapport conjugal pour imposer aux athéniens la fin de la longue guerre avec Sparte.
C’est une idée aussi viable aujourd’hui qu’alors.
Cette comédie anachronique, parfois truculente, est racontée à des publics du 3è millénaire en utilisant différents moyens d’expression théâtrale.
D’abord LYSSI doit être une production franco-britannique, totalement accessible au public des deux pays.
CROQUIS
405 avant JC… Les Athéniens sont aux prises avec les Spartiates dans une guerre qui semble interminable. Mais Lyssi, qui est en train de se brouiller avec son guerrier de mari à cause de la guerre, entre en scène, porteuse d'un plan qui pourrait mettre un terme aux hostilités. Lorsque les Hommes rentreront dans leurs foyers pour une permission, les Femmes des deux camps leur refuseront tout plaisir charnel, et ce jusqu'à la conclusion d'une paix définitive.
Parallèlement à l'histoire de Lyssi et de son époux, notre récit va suivre aussi trois autres couples...
Dionne désespère de voir son Timon revenir car ils doivent se marier, bien qu'en ce moment l'objectif de celui-ci soit plutôt de devenir un héros. Myrtle (avec sa coiffure punk et le reste à l'avenant) est un peu la fausse carte de l'équipe, car son insatiable appetit sexuel permet au non-moins insatiable Melvin de toujours parvenir à ses fins. Quant à Hassel et Hector, ils forment le vieux couple chamailleur, ils ont toujours quelque chose à ergoter, et sont donc en quelque sorte le prototype du mari et de la femme.
De plus, il y a Victoire, un brin gamine – elle est impertinente et naturellement prédisposée au rôle de bouffon. Sa complicité avec le public et ses commentaires en français (ou dans une autre langue si nécessaire) permettront aux public nonanglophone de suivre pleinement l'intrigue.
En définitive, Lyssi et ses amies, qui auront entre-temps dû déjouer les manoeuvres des Hommes, finiront par gagner la 'bataille des sexes', se posant ainsi en exemple pour les Femmes des génération futures.
(le synopsis scène par scène se trouve dans le fascicule qui accompagne le CD et le livret complet est également disponible sur demande.)
MISE- EN-SCENE
Avec la musique de Eric Breton, le livret de Anthony Garner et Christopher Neame et les chorégraphies de cirque de Guillaume Quillard et Etty Eliot, cet opéra bouffe porte un regard tout à la fois dramatique et satirique sur les dévastations de la guerre.
Les arts du cirque sont totalement intégrés au côté théatral du “conte” afin d'ouvrir une dimension semblable au “rêve”. La progression des personnages et la mise-en-scène chorégraphique se relancent continuellement pendant la narration de l’oeuvre et d’une façon plutôt comique.
Avec l’utilisation des diverses techniques du cirque, de la danse, du chant, du mime, les interventions du ballet et les images audio- visuelles, l’histoire se déroule aussi bien sur le plateau que dans les airs. Les fils tendus et des trapèzes permettent par exemple de faire voltiger les scènes d’amour.
Il y a deux énormes portails en bois représentant l’entrée de l’Acropole. Des gardiens dans les tourelles supérieures sont en place pour un véritable exploit d’acrobatie, pendant que les femmes s’emparent du ‘Fort Knox’ athénien.
Dans la scène finale nous verrons Aphrodite surgir des profondeurs de la mer pour monter au ciel. Sa robe s'étalant sur tout le plateau devient un écran géant sur lequel les nuages de la guerre sont projetés afin d’être balayés par les colombes de la paix.
Ce ne sont que quelques exemples parmi les nombreuses séquences dynamiques qui émaillent l’oeuvre entière…

En fin de compte LYSSI est un divertissement avec des pensées néanmoins profondes qui sont révélées par le jeune guerrier Timon qui perd progressivement ses illusions…

Vous pouvez vous procurer cet album sur le site :
www.BWMusic.com